Retour

séance de signatures de "Clotilde"

à Banyuls en 2007

cliquez sur la couverture pour lire l'ouvrage de votre choix

  

Depuis toujours, l'écriture est ma seule véritable passion.

En 1995 un de mes manuscrits a été édité à compte d'auteur, en partie grâce à la générosité de parents et d'amis et d'autre part avec une souscription. L'ouvrage s'intitule : "Le Sel des Anges". C'est un roman historique qui décrit la tragédie qu'a été le Traité des Pyrénées (1659) pour les catalans du nord. L'œuvre qui décore la couverture est une création de mon amie Nurià Catala peintre de talent célèbre en Catalogne.

Au printemps 2007, la publication d'un de mes manuscrits par les éditions "Le Manuscrit" m'a d'abord paru une chance formidable, mais j'ai vite déchanté. Quoiqu'il en soit, le manuscrit de "Clotilde" est devenu un livre qui aujourd'hui ne se trouve plus sur le site de l'éditeur, lequel ne m'a jamais donné signe de vie alors que je sais que de nombreux exemplaires ont été vendus ... avis aux écrivains amateurs, cet éditeur n'est pas fiable. Les personnages de « Clotilde » m’ont permis de raconter, sur le mode humoristique, ces souvenirs, drôles ou tragiques, que chacun porte dans un coin de sa mémoire.

Mon dernier roman est "Almogavara". Les almogavares étaient des mercenaires catalans qui servirent fidèlement les rois Catalans durant plus de deux siècles. J’ai écrit cet ouvrage dans le même esprit que celui qui m'a fait écrire "Le Sel des Anges" : donner envie aux catalans d'aujourd'hui de découvrir la véritable Histoire de leur pays ! « Almogavara » est un roman et, comme avec le "Sel des Anges", j’ai pris en l’écrivant de nombreuses libertés avec la réalité historique, je remercie les puristes de ne pas m'en tenir rigueur. Toute ma fraternelle reconnaissance à mon amie Núria Catala qui m'a permis de disposer de l'une de ses oeuvres comme support au manuscrit "Almogavara".

J'ai détruit de nombreux manuscrits mais j'en ai conservé 5 : "Une mort de sable" - "Clotilde" - "Djamal" - "Le sel des anges" - "Almogavara". La publication ne s'est pas faite dans l'ordre de création et le premier manuscrit écrit "Une mort de sable", sera le dernier publié. Il n'y a aucune raison précise à cela, sinon le hasard.

J'ai aussi écrit des poésies, tout au long de ma vie depuis mon adolescence. Poésies souvent retouchées et retravaillées, rassemblées en un recueil que j'ai intitulé : "Lumière de sang" mais ce recueil ne sera jamais publié.

Retour

dernière mise à jour lundi 21 mai 2014

 

 Tweet