Vendredi 13 février 2015

Dehors les élus parasites !

A les entendre les élus du Conseil Général de Perpignan font tout et même davantage pour aider les plus démunis, en particulier les handicapés dont ils ont fait leur fond de commerce !

A les en croire les élus du Conseil Général de Perpignan se mettent en 4 pour aider les plus malheureux etc.. etc.. etc..

On appelle çà du "foutage de gueule", de ces promesses électorales dont on sait qu'elles ne trompent que ceux qui veulent y croire et bien moi je n'y crois plus depuis longtemps et vous ami lecteur ?

Qu'est-ce qu'on peut dire quand, en pleine campagne électorale pour les cantonnales, où on entend le pire du pire dans les mensonges et les fausses promesses, vous recevez en quatimini le dernier cadeau empoisonné que la Présidente Malherbe et ses petits copains conseillers, parmi lesquels Michel Moly, candidat à sa propre succession aux cantonales, font aux handicapés ou personnes âgées qui ont encore droit (jusqu'à quand ?) à une aide ménagère ?

Avant d'annoncer la "bonne" nouvelle que viennent de recevoir ceux que l'on n'appelle plus les "usagers" et pour cause, mais les "clients" de l'ADMR, le lecteur devrait se rafraîchir la mémoire par une lecture vite faite de l’article que j’ai publié ICI qui permet de se rendre compte, au vu des émoluments que s’octroient les parasites locaux, que la pseudo « crise » ne touche pas tout le monde, au contraire, elle n’a jamais autant engraissé ceux qui étaient déjà obèses en même temps qu’elle réduit à l’état de squelettes ceux qui n’avaient déjà que la peau sur les os !

Aujourd’hui, on est arrivé à un point tellement élevé de cynisme de la part des élus que même ceux de gauche osent dire, sans s’étrangler, que « l’Etat providence c’est terminé » !

Je ne croyais pas qu’un jour un socialiste oserait dire de telles paroles avec un tel aplomb ! Voilà la preuve irréfutable qu'à force de trahir l’idéologie socialiste, la nouvelle génération du PS ne sait plus que l’expression d’« état providence » a été imaginé par ceux qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche et croient, ces infâmes abrutis, que tout leur est dû et que « si les pauvres sont pauvres c’est leur faute ! »

C'est déjà rageant d'entendre cette expression dans la bouche d'un Dassault ou d'un quelconque élu de droite, mais entendre un soi-disant socialiste servir la même antienne sur l'Etat "providence" pour justifier l’injustifiable, personnellement ça me fait voir rouge !

Il n’y a PAS ! Il n’y a JAMAIS EU d’Etat « providence » !!! 

Il y a eu pendant des décennies et jusqu'à l'arrivée d'un certain Sarkozy, une République démocratique et la Démocratie c’est justement de répartir équitablement les richesses afin que pas un seul citoyen ne manque de l’essentiel et que les plus démunis ne payent pas les gaspillages des plus riches !

La gauche et en particulier le PS a perdu son âme, çà on l’a compris depuis 2012 (et même avant pour les plus avertis d’entre nous !) mais même en l’ayant compris, comment ne pas se révolter quand on s’aperçoit que rien ne change et que, au contraire le fossé se creuse de plus en plus entre la classe aisée et la classe populaire ?

Comment accepter sereinement que l'actuel gouvernement qui se dit de gauche, préfère adopter les manières de voyous de ceux qu’ils devraient combattre, au lieu de réhabiliter les acquits sociaux détruits par Sarkozy !

Une conséquence parmi d'autres... des milliers d'autres... tout aussi dramatiques, de cette politique de riches faite pour les riches : Non content de ne pas avoir réhabilité au niveau de l’Etat les Aides Sociales de Proximité supprimées d’un trait de plume par Sarkozy, le gouvernement socialiste de Hollande fait peser chaque année une augmentation insupportable sur la participation financière horaire imputée aux bénéficiaires de l'ADMR, à savoir les personnes âgées ou handicapées trop pauvres pour s’offrir les services d’une femme de ménage ! En mars 2009 la première participation mensuelle était de 0,70€ mais au fil des ans en 2014 elle était de 3,28€ car figurez-vous que le Conseil Général de Perpignan, à majorité PS, a allègrement continué d'augmenter chaque année la participation horaire de l'ADMR ! Ce même Conseil Général qui fait soit disant tellement en faveur des plus démunis et des handicapés ... MENSONGES !

Personnellement, je soupçonne et je crains que le but inavoué et inavouable de ces augmentations ne soit de supprimer, purement et simplement et à plus ou moins brève échéance, les aides à domicile qui, à force d'augmentations, deviendront inaccessibles à nombre de ceux pour qui elles ont été crées.

J’attendais avec angoisse le tarif de 2015 mais, élections cantonales obligent, Madame la Présidente Hermeline Malherbe a « oublié » de nous les envoyer par courrier postal, ce que son service ne manque pourtant jamais de faire chaque année en février avec la régularité d'un métronome … La présidente a dû se dire que cette nouvelle augmentation risquait de faire perdre des voix à ses "chers" conseillers ! C'est çà le fonctionnement du Conseil Général de Perpignan, magouilles, clientélisme et compagnie !

Pour ma part je n'ai découvert la douloureuse de 2015 qu’en lisant mon nouveau contrat avec l’ADMR établi jeudi dernier !

Rien que pour cette année l’augmentation équivaut presque aux 0,70€ du tarif horaire en 2009 puisqu'elle s'élève en 2015 à 0,67€ ce qui amène le prix horaire de participation à 3,90€ !

Voilà ce que le Conseil Général PS de Perpignan fait pour nous !

Imaginez ce qu'on peut ressentir quand on entend les discours électoralistes mensongers de ceux-là même qui nous réduisent peu à peu à la misère, en se moquand de ce qu'on va devenir nous, les pauvres, les laissés pour compte de la politique ultra-libérale menée par la bande à Hollande ! C'est évident, pour ces gens là nous n'existons pas, nous n'existons plus !

Voilà ce que valent ceux pour lesquels on vous demande de voter, ceux qu'on vous invite à reconduire à leur poste et pour faire quoi ? RIEN ! Sinon leur permettre de continuer à jouer les bourgeois, se pavaner devant les photographes en se gargarisant de vanité et continuer à se prendre pour des chefs tout-puissants qui peuvent dire à des employés qui ne veulent pas perdre leur emploi et manifestent pour se défendre : " (...) pour les subventions CRAC !" Quelle belle mentalité de "socialiste" !!!

Dans le même temps où ce gouvernement vole les acquits sociaux jusqu'ici intouchables au prétexte de la "crise", on apprend que la nouvelle pouffe de Hollande bénéficie d’une protection de deux policiers, attachés à ses basques pour la protéger !!  lire ICI

Dommage, l’article ne nous dit pas combien coûte à l’Etat ce service réservé à la maîtresse du locataire de l'Elysée ! Où est le président "normal" que Hollande nous avait promis ? Encore un mensonge électoraliste auquel il ne fallait pas croire ? Saura-t-on jamais combien nous a coûté et nous coûte toujours la précédente de ces dames qui, en plus de tout ce qu'elle a volé à la France, a cassé des oeuvres du Patrimoine français dans son ultime dispute avec son amant ! Qui paiera la casse ?

Hélas, on ne saura jamais à combien s'élève le total de la facture des deux poules de Hollande, je parle des "officielles", car on ne sait pas ce qui se passe exactement dans les alcoves présidentielles ?

Concernant la garde rapprochée de sa maitresse du moment, on peut se demander pourquoi François Hollande ne la paye pas sur ses deniers, lui le président "normal" qui avant d'être élu touchait (cumul de mandat oblige) la somme pharamineuse de 156 000 euros net par mois, on imagine quels plafonds il doit atteindre aujourd'hui que le voilà Président de la République !!!  lire ICI

Alors ? Pourquoi piquer dans la caisse de l'Etat pour payer un service qui ne concerne pas l'Etat français ? Cet argent gaspillé inutilement n'aurait-il pas été mieux employé à réhabiliter les acquits sociaux dont la suppression plonge dans une grande pauvreté ceux que Hollande appellerait les "sans dents", l'humour d'un crétin envers ceux qui sont trop pauvres, à cause de sa politique, pour s'offrir les soins d'un dentiste un tel mépris dénonce la bassesse morale de ceux qui nous gouvernent !

Et après çà ils veulent nous faire croire qu'il faut se serrer la ceinture parce que c’est la « crise » et que les caisses de l'Etat sont vides ? On se fout de qui exactement ?

Mon seul regret est que ces gens là ne connaissent pas la honte, ils ne peuvent donc pas en mourir foudroyé et c’est bien dommage, ça nous débarrasserait d’une belle bande de parasites qui infestent tout le pays, depuis l’Elysée en descendant jusqu’au dernier de nos élus locaux !

C’est clair, l’heure du changement a sonné !

 

    double clic pour

    Retour haut de page

 

 

 

 Tweet